La psychanalyse intégrative ?

La psychanalyse intégrative

Helen-Frankenthaler-Untitled--1995-180944Praticienne en Philosophie, je pratique aussi la psychanalyse intégrative, mais de quoi s’agit t’il ?

Accompagner a travers le courant intégratif, c’est privilégier le niveau du langage et des représentations.

De nombreux courants se sont aussi développés en amont, notamment les nouvelles approches plus émotionnelles et corporelles, qui prennent plus en compte les liens corps/psyché et privilégient les stades de développement plus archaïques.

Nous sommes invités comme thérapeute à ne pas se limiter à « une pensée unique » mais à être dans une logique de l’ouverture et ce, avec 4 objectifs :

Intégrer la complexité de l’être humain décrite par Max Pagès qui définit différents systèmes composant l’être humain : système corporel, système émotionnel, système langagier et système socio-familial. Ces systèmes, s’étayent entre eux à chaque stade du développement du psychisme. Un changement dans un système entraîne un changement dans tous les systèmes. Au cours de la trajectoire thérapeutique, thérapeute et patient travaillent sur les interactions des systèmes internes à chacun et celles qu’ils établissent par leur relation entre les différents systèmes de l’un à l’autre.

Pour aider une personne, un groupe, une organisation en souffrance, le professionnel, conscient de ces évolutions doit combiner, à la fois, des outils de compréhension pour décoder la part des facteurs affectifs, des réalités sociologiques et physiologiques.

En travaillant par la relation et dans la relation. La capacité à penser le cadre le plus approprié à son patient et la gestion de cette relation ne pourra se faire que si le thérapeute a acquis une compétence théorique et une connaissance suffisante de lui-même, de sa personnalité, de ses propres mécanismes inconscients, pour repérer le connu, le su autant que l’inconnu en lui-même et en l’autre. Ceci le conduit à construire de nouveaux savoirs et à faire face à la part d’incompris qui reste toujours dans l’infini de la vie.

Cette exploration et connaissance de soi, essentielles, lui permettront d’acquérir une position d’ouverture qui interroge et met son patient au centre du dispositif thérapeutique.